Tai Chi, chi-cha…

– Hi Scully, devenons-nous ce que nous sommes ou sommes-nous réellement ce que nous devenons? – La réponse est dans la question, petit renard  😈

Le non agir, une vertu.
Optimisez votre précieux temps avec des exercices excellents pour la respiration, l’équilibre, le déplacement, la mémorisation et la prononciation qui deviendrons sujets de discussion récurrents et déboucheront sur une voie de communication certaine ou un parc pour trois minutes papillon.

image manquante

Aux grands mots, les grands remèdes.
Tai chi chuan, t’ai chi ch’uan, taijiquan, taijizhang et taichi chouan, ceci pour nos amis bretons, amateurs de cidre et adeptes d’art Tui Shu, un complément plus qu’alimentaire, dont rappelons-le, l’objet et le but ultime sont – via l’écoute et la perception – de transformer à son propre avantage la dynamique exercée émise par son partenaire. Ensemble donc, reprenons, tous en cœur ce minuscule tercet: ’ Ting jing, dong jing, hua jing’

Monte Lao Tse et Wudong tu verras.
Source intarissable de savoir où capter sans modération toutes ces énergies positives semblant nous manquer cruellement un peu plus tous les jours.
Ô salutaire promontoire, table d’observation forcément appréciable, cardinale en tous points… sans point de vue, pas de salut, remember Diên Biên Phu, amitiés à Fu-Manchu.

taijiS’abandonner en toute conscience.
Lâcher prise… et normal en toute contradiction s’accrocher. L’exercice est certes ardu. État de lenteur, immersions contrôlées, fluidité exigée, contre-temps indispensable à ces fâcheuses erratiques accélérations!
Ainsi ami suceur de bits-over-plugged, interdit ou zélateur, il est toujours l’heure de se remuer doucement, sûrement et utile d’anticiper en se déconnectant. Pratique et rejoins-toi… seul ou les autres avec ce petit sourire intérieur.

Abduction.
L’instant est un leurre… universel. Syphon de nos jours et de nos nuits, selon ce que vous aurez consommé, ingurgité. Indivisible, transparent, impalpable, un fantôme, un esprit discret. Il se meut, s’écoule, se répand inexorablement… nous mêlant à cet hypnotique vortex. Chronophage, un sillon borné depuis l’Alfa, au point de nous faire rendre notre Oméga Constellation automatique rue de la Paix. Consternation. Illusion phénomènale, phonème illusoire, no-nem, un nuage chasse l’autre… se dissipant et se reconstituant sous d’autres altitudes, élastiquement transformé, retourné. Un échange un peu gazeux, un peu liquide, diaphane, cyclique. Interprétation céleste, lecture éthérée. Protéiforme. Attention addiction. Lentement prendre ce temps en supportant d’astronomiques radiations. Bon alors choisissez votre forme 8, 16, 32, 48, 108 et plus selon les circonstances et vos déplacements prévus.

choho-kamon

• ÉCOUTER: https://soundcloud.com/cormac-scully/sets/tai-chi
• LIRE: www.lacanchine.com/L_Zhuangzi.html
• DÉCOUVRIR: MHV dans le 92 en France un peu partout avec Jing Wu