Conjonctions & coordination…

In média res - au milieu des choses…

“ Parce qu’il faut bien naître quelque part”,
dixit Alfonse Allais. Sans hésiter, moi, j’ai choisi Le Havre.

Une ville qui bétonne, détonne et étonne. Rasée in extrémis durant la dernière guerre mondiale du XXe siècle, classée au patrimoine de l’humanité par l’Unesco et longtemps première ville communiste de France, un programme assez franchement peu commun et limite dans le sujet. Le Havre, cinq siècles vous contemplent, cette année on déconne.

impression au soleil levant

Moderne, accessible par mer et par terre – en train – avec de véritables courants d’air au son des binious, sa vaque à Mallet, ses goélands, ses petits bateaux qui vont sur l’eau et puis historiquement un vrai bordel. Le Havre, un peu triste mais beau, ou est-ce Perret? Impression au soleil levant. J’en passe, le tout propice à la création et bien sûr, sa complémentaire oisiveté, mère de tous les vices… Allais donc, on fonce!

Amplitude
Études: littéraires, 2 années de droit, le reste en crabe, sur place: École des Beaux-Arts. Étonnamment. L’époque est aux épis: stationnement, chevelure, brise lame, baguette et pis c’est tout! Et c’est comme ça.

epi-c-tout


Repérable, à l’œil et inouï… à l’ouïe (lou-aïe). Gage de fraîcheur tout comme à la criée su’l’ quai avec son lot d’arrivages, de marées et de nouvelles vagues! À vérifier absolument. Adjacente à la remarquable caserne pompier Dumé d’Aplemont, tout a changé. Quand et où, ne me demandez pas, cherchez sur Google, et ensuite laissez un message.

Bref, l’air est au Super-éros… 24 images/seconde, Super 8, papier pelure, 2tones. D’époque et ressuscité, retro-projetons-nous, enfin e-formaté, never 2late! La seule pièce manquante et forcément détachée, d’anthologie: 747 Bouloncourt, vecteur spatio-intemporel.
Inclusiv’ pour la première fois sur internet, nulle part ailleurs. Pour le beat, let’s introduce, ladies and gentlemen – Val Blows In  Val Bennett & The Upsetters.


Point d’orgue et grand final pour fermer cette parenthèse venteuse et mon cursus rapinesque, un diplôme. Sans d’hésitation, à Nancy. Éloigné… pas tant que cela, environ à 590 km. DNSEP.com/option-graphisme, et oui comme quoi tout peut refaire surface, surtout un tunnel… choisir son issue.

Fluidité
Déporté volontaire, direction capitale, free-lance, changement de perspective, baptême du feu oblige en agence(s). Il est temps de crever l’horizon, de découvrir un monde enclin aux trous d’air, de mémoire et autres turbulences.
Au sein
 des Créateurs Associés par un beau matin frais, apparemment calme, j’assiste décomposé au décollage illico-presto de ma première campagne 3/4 métro suite au canardage d’un avion de ligne par la chasse russe: pas moins de 269 morts… abattu. Affres de la création.

Chemin faisant… création de ce qu’il convient d’être appelé un atelier de création (pas de haute-couture) bien que le « sashiko » fasse aussi partie de nos compétences, entre autres, parmi tractopelles, compresseurs, transports en commun et cure minceur.
Micro-structure où les talents se croisent et fusionnent sur les plateaux d’une ancienne imprimerie désaffectée du XIème. Forcément un peu branché: Bonsaï!

bonsai-broderie

Un plus Un, re-création d’entreprise et là, com toujours, plus d’édition avec quelques belles références qui ne pourront me laisser sur ma fin, ça gigote: découvrir que « gros rôtis » est l’anagramme de Troisgros, qu’une poignée d’étoiles illuminent le ciel de Beaumanière, que Guérard rend grâce à la minceur, que Moustique est unique, enfin que Castel – passé la herse – provoque à l’usage des visions scotopiques, nyctalopiques voire stroboscopiques au contact des dernières grandes figures de Saint-Germain-des-Près et autres affectueux « coproclubistes » passés aussi de 99 Francs à Schoum… à vos souhaits!

diaporama


Résilience
En A.D. Équation avec mon destin, de nouveau… du marketing, de la… comment-dire? Un peu de tout ce qui touche à ce da-dan-dan

Nouvelle économie, nouvelles technologies, première bulle internetque Pépin se réjouisse, la suivante annoncée ne saurait tarder, à moins qu’il ne se plante.
Houba-hop, pan-blop-wizzzz! En attendant, on s’aime et on s’éclate.
En vrac, mais pas au tapis…
annonce-email-job façon puzzle, effet boomerang et complexe tangram. Tout est bon à vendre.

3m-sr

tangram

 

Rdv Total look
Une N-ième tempête sous mon petit crâne profile. Une soudaine risée me pousse à l’écriture. L’idée: un Guide des Plages du Littoral. 5500 km de côtes à couvrir, de quoi s’occuper largement. Noircir des pages, par hasard? Et bien, non… Erika m’a trouvé. Waterman (autre super héros mais plutôt catégorie plume) ne fait ni le poids ni les photos. Rien n’y fera, on ne piaffe pas. No regret!

Cap / bas de casse…
On jette l’ancre. Pied à terre, le chant envoûtant de l’écotone m’appelle: Parc and C°, création d’un magazine gratuit
Le plus compliqué restant de faire rentrer cet excentrique petit canard dans des boîtes à lettres. Ne passe pas partout qui veut même avec une taille réduite. Les sardines ont ce net avantage sur les ovnis.


Grand temps de prendre un numéro d’indépendant à la Maison des Artistes, de se refaire une beauté toute cosmétique, de cultiver son jardin et de décider de se mettre au taï chi. Grosso modo tout ceci se tient dont
voici le menu-menu.


Ultimes et importantes précisions à propos de ces disparitions successives (David Bowie, Jean-Pierre Coffe, Prince – sans rire – Popov, John Glenn) ainsi que ceux qui vont suivre, tous déterminés à s’allonger pour enrichir cette liste. Pas de miracle, attendons de voir ce que l’avenir nous réserve côté apparitions. Passons au-delà, je vais enfin me faire prier!

madonna